Mens New York Jets Dee Milliner Nike Green Game Jersey,Youth Cincinnati Bengals Mike Nugent Team Color Jersey,Women's Denver Broncos Vance Walker Pro Line Team Color Jersey Cheap NFL Jerseys.Pro Line Women's Minnesota Vikings Shaun Hill Team Color Jersey,Youth Atlanta Falcons Joplo Bartu Pro Line Team Color Jersey Cheap Jerseys.Men's Jacksonville Jaguars Thurston Armbrister Pro Line Team Color Jersey,Youth Arizona Cardinals David Johnson Pro Line Alternate Jersey.Pro Line Men's Seattle Seahawks Doug Baldwin Big Tall Team Color Jersey,Pro Line Women's Atlanta Falcons Kevin Cone Team Color Jersey - Red,Women's San Francisco 49ers L Cheap Jerseys.J. McCray Pro Line Team Color Jersey.Youth San Francisco 49ers Vance McDonald Pro Line Team Color Jersey,Youth Arizona Cardinals Larry Fitzgerald Nike Black Alternate Game Jersey Cheap Jerseys.Men's Buffalo Bills Tyrod Taylor Pro Line Big & Tall Team Color Jersey,Mens Tampa Bay Buccaneers Historic Logo Nike Red Customized Elite Jersey,Youth Washington Redskins Alfred Morris Nike Burgundy Limited Jersey Cheap NFL Jerseys

« Maux de presse », une enquête sur la liberté d’informer en France – Le bloc-notes de Wilfrid Estève

photographie // écritures transmédias & interactives // formation

« Maux de presse », une enquête sur la liberté d’informer en France

Dans le cadre du stage photojournalisme de l’École des Métiers de l’Information, j’ai dédié un atelier de production  à la pratique de la vidéographie. Sensible à l’exercice du métier de journaliste et à l’indépendance des médias, j’ai décidé d’investir la problématique des entraves à la liberté d’informer en France. En termes d’enseignement, l’enjeu de « Maux de presse » était triple : placer les stagiaires au coeur des réalités professionnelles, les éveiller aux nouveaux supports de l’information ainsi qu’aux difficultés que rencontrent les journalistes.

« Maux de presse », le teaser.

La problématique de la liberté de la presse est malheureusement toujours autant d’actualité. En 2010 la France, 44e, a reculé encore d’une place dans le classement annuel de la liberté de la presse de RSF. Elle a perdu 33 place depuis 2002 ! Le 12 mars dernier, la France a réalisé une entrée remarquée dans la liste des pays placés « sous surveillance ». Au même titre que la Libye ou encore la Russie, c’est en matière de liberté d’expression sur le web qu’elle est sanctionnée.

Pourquoi le choix de la vidéographie ? Proche de la POM, la vidéographie est également un média linéaire d’information, associant un montage de photographies et de vidéos réalisées uniquement à partir d’un réflex numérique. En développant l’enregistrement vidéo Full HD sur le reflex EOS 5D Mark II, la marque Canon a créé accidentellement un métier : vidéographe. La vidéographie est un des formats numériques qui permettent l’émergence de formes narratives destinées aux nouveaux médias. La série Brèves de trottoirs, réalisée par Olivier Lambert et Thomas Salva est un bel exemple de réussite, elle est diffusée sur France3 et dans le Parisien.

Pour en revenir à l’atelier, j’ai profité du passage en France de Gérald Holubowicz pour lui en confier la co-direction. Photojournaliste exerçant à New-York depuis 2006, il vient de terminer l’écriture d’un guide multimédia. Gérald a été accompagné sur la partie réalisation par Jean-Nicholas Guillo, photojournaliste qui connaît bien l’école (promotion Éric Bouvet) et qui est à l’aise sur les questions de montage. Il fait partie de cette nouvelle génération d’auteurs pour qui les enjeux professionnels se situent à la fois dans l’image fixe et animée. Joseph Melin (promotion Marie Dorigny) et Antoine Ferrando ont accompagné une partie de l’apprentissage technique.

L’École des Métiers de l’Information est sensible à la pédagogie de projet, l’atelier vidéographie a été suivi de la rédaction du Médialibre, un projet école réalisé en partenariat avec les sites dixhuitinfo.com et dixneufinfo.com. Marc Mentré décrit bien dans son article « Le journalisme de couple à l’essai » les enjeux de cette opération transversale et son résultat, qui s’avère être à la hauteur des objectifs fixés.

« Maux de presse » ou la liberté d’informer en France : un atelier pédagogique dédié à la vidéographie sous la direction de Wilfrid Estève et de Gérald Holubowicz.

Depuis 2006, la communauté des journalistes est confrontée aux évolutions des coeurs de métiers et aux réalités du marché. Néanmoins, nous continuons d’axer nos programmes pédagogiques autour des fondamentaux du photojournalisme. Aujourd’hui, il est difficile d’échapper aux nouveaux genres et formats de l’information visuelle que sont la POM, la vidéographie ou le webdocumentaire. Mais ne nous y trompons pas, en l’absence d’un point de vue de l’auteur, d’un contexte éditorial, d’un récit journalistique et d’une enquête, aucune suite ne pourra être donnée en richmédia. Il en va de même de la valeur informative et testimoniale des images ainsi que de leurs propriétés narratives, elles restent essentielles au travail photographique.

Aujourd’hui un web documentaire est en cours de réalisation, nous souhaitons mettre en lumière les difficultés rencontrées au quotidien par les journalistes dans l’exercice de leur métier, leurs inquiétudes, la question des relations avec les forces de l’ordre, avec le pouvoir et les politiques. Un ensemble de personnalités ont été interviewées dont Georges Malbrunot, Jean-François Julliard, Gérard Davet, Didier Porte, Claude Angeli, Marc Mentré, Guillaume Dasquié, Jérôme Bouvier, Pascal Riché, Virginie Terrasse, Olivier Laban-Mattei

Sous la supervision des responsables pédagogiques, les réflexions des 18 étudiants en photojournalisme ont nourri la thématique et préparé l’écriture d’un script. Une fois rédigé, des équipes de 3 à 4 photojournalistes (responsable audio, responsable vidéo, responsable photo et responsable de production) ont produit le contenu du web documentaire.

Je tiens à remercier Sébastien Sanchez pour sa composition musicale, José Branchard de Canon et Thomas Maquaire de Nikon pour avoir permis aux stagiaires d’utiliser les derniers reflexs ainsi qu’une intéressante gamme d’objectifs stabilisés.

Coordonné par Claudine Alizon, ce projet pédagogique a été pensé et réalisé de manière transversale avec les stagiaires de la formation secrétaire de rédaction bimédia de l’EMI. « Maux de presse » aura rassemblé une quarantaine de personnes, sa conception (nov. et déc. 2010), sa production (deux semaines fin jan. 2011) et sa post-production (mars 2011) se sera étalée sur cinq mois.

Wilfrid Estève, le 20 mars 2011.

« Maux de presse » a été produit dans l’atelier vidéographie de la formation photojournalisme de l’EMI.

  • Direction pédagogique, éditoriale et de production, Wilfrid Estève.
  • Réalisation de Gérald Holubowicz et Jean-Nicholas Guillo.
  • Comité éditorial : Lucien Lung, Alexandre Pieroni, Antoine Vincens de Tapol, Élodie Sueur-Monsenert et Thomas Rothé.
  • Coordination : Alexandre Pieroni, Lucien Lung et Claudine Alizon (SR).
  • Responsables de la logistique & de la post-production : Emilie Wood et Delphine Vaisset.
  • Photojournalistes : Laurent Carré, Adeline Dufresne, Jérémie Jung, Jean Larive, Adrien Matton, Julien Pébrel, Alexandre Pieroni, David Rodrigues, Thomas Rothé, Élodie Sueur-Monsenert, Miguel Templon, Théophile Trossat, Émilien Urbano, Delphine Vaisset, Antoine Vincens de Tapol, Maurice Virivau, Christophe Voisin et Émilie Wood.
  • Conseil technique : Joseph Melin et Antoine Ferrando.
  • Remerciements à Maryse Pradines et Caroline Izoret-About.

Ecrire une réponse