photographie // écritures transmédia & interactives // enseignement

Parcours

Le Diplôme d’Université en « Photographie documentaire et écritures transmédia »

Unique en France, l’Université de Perpignan propose sur le site de Carcassonne un Diplôme d’Université dédié à la photographie documentaire, au photojournalisme et aux écritures numériques. Cette formation formation intensive sur six mois, encadrée à 75% par une équipe pédagogique de professionnels reconnus et à 25% par des universitaires, vise à former à la fois des professionnels ainsi que des étudiants aux narrations transmédia.

Au-delà d’une pédagogie de projet et coopérative, de la définition d’objectifs individuels et de solutions technologiques de pointe, ce dispositif de formation met en place une relation de soutien, d’échanges et d’apprentissage, dans laquelle les experts d’Hans Lucas favorisent l’insertion dans le marché du travail. Les objectifs sont liés au développement à la fois personnel et professionnel des participants ainsi qu’à la pédagogie de projet.

Ce Diplôme Universitaire vise l’accompagnement d’une personne dans la mobilisation de ses ressources. L’insertion professionnelle est progressive tout au long de la formation, elle passe par la mise en place d’un réseau, de collaborations avec des médias nationaux ainsi que la réalisation de six masterclass.

 

1891100_10152224046849233_417580247_n

Février 2014, Léonora, Mathilde et Marie durant la conception du « grand format » interactif « De Félix à Félix, une histoire du Rugby à XIII en France ». Photographie de Wilfrid Estève.

(suite…)


Conférence de Sarah de Haro et de Wilfrid Estève à la Gaîté lyrique

Dans le cadre de (SAY WATT?), exposition sur le culte du sound system organisée par la Gaîté lyrique du 21 juin au 25 août 2013, vous pourrez retrouver la série « 3672″ de Wilfrid Estève. A l’occasion d’une conférence il fera, en compagnie de Sarah de Haro la relecture d’une époque perçue comme l’âge d’or de la musique électronique.

(suite…)


Photojournalisme : une formation bientôt créée

En septembre, deux formations universitaires vont ouvrir autour du photojournalisme et du patrimoine. Avec des idées, de la volonté et de l’énergie, on peut faire naître de grands projets dans des temps records.

(suite…)


Portrait : Wilfrid Estève / Virginie Terrasse I Le blog documentaire

Le Blog Documentaire propose ici son premier portrait de producteurs avec une figure bien connue parmi les Twitteurs (ainsi baptisés par @bernardpivot1) et autres amis de Facebook : Wilfrid Estève qui, avec Virginie Terrasse, a cofondé le studio Hans Lucas.

(suite…)


Il est grand temps de rallumer les étoiles*

Depuis plus de dix ans, le monde de la photographie est déstabilisé.

Les nouvelles technologies ont redéfini les pratiques de toute une profession. De profonds changements s’opèrent dans les domaines de la production, de la distribution et de la consommation. Une nouvelle e-économie émerge. Elle bouscule notre façon de penser, de travailler, de voir le monde, sans que nous nous soyons préparés. La Photographie est née en France, l’essor de sa culture, de son enseignement et de son rayonnement nous ont autorisé une certaine suffisance. Nous avons passé les dix dernières années à attendre, commis l’erreur d’être passé à côté des évolutions et d’avoir ralenti l’adaptation de la France aux technologies au moment où le monde l’accélérait.

(suite…)


France à quoi tu penses ?

À travers une approche transversale et contemporaine, Territoires de fictions propose en 52 histoires une réflexion sur la France d’aujourd’hui et son rapport au monde actuel.

Dans l’esprit d’une « photographie évolutive », cette initiative pluridisciplinaire rassemble une centaine d’auteurs (créateurs sonores, graphistes, photographes, monteurs, réalisateurs) et explore de nouvelles formes de représentation de la photographie et de l’image. La quête d’identité comme trame d’une recherche créative et une mise en danger quasi systématique a fait de ce projet un laboratoire expérimental hors norme. Territoires de fictions propose une passerelle entre information et création artistique et a développé le concept de la POM, Petite Oeuvre Multimédia.

(suite…)


« Rhizome », métaphore d’un conflit

La galerie Immix présente du 1er au 30 avril 2011 la série « Rhizome » tirée du projet documentaire «La Palestine comment ?».

Réaliser un travail sur les territoires occupés n’est pas simple et tout comme le souligne Marc Lenot dans son blog « Amateur d’art« , le présenter en France est aujourd’hui compliqué. «La Palestine comment ?» se propose d’explorer la problématique territoriale au coeur de l’histoire du conflit israélo-palestinien.  Des colonies aux villages non-reconnus, ce projet esquisse le relevé topographique d’une terre déchirée et désirée par deux peuples. Il documente les aspects d’une partition territoriale souvent imposée par la force et rendant impossible la cohabitation entre Israéliens et Palestiniens.

Naplouse ©Wilfrid Estève

(suite…)


Les héros ont la vie courte

Le 1er juillet 2007, mes enfants quittent Paris pour vivre à 900 km. Fersen vient de fêter ses 6 ans et Eva a 4 ans. Leur mère voyageant fréquemment, nous partageons une relation forte dès leur naissance.

(suite…)


Wilfrid Estève’s photos presented in an exhibition at agnès b

agnès b. invite de l’air à fêter ses 10 ans !

Créé en avril 2000, de l’air est né d’un désir, celui de donner à voir des travaux photographiques qui racontent les mondes d’aujourd’hui, et comme agnès b. donne toujours à voir ce qu’elle aime, c’est tout naturellement qu’elle accueillera dans ses locaux, du 7 au 20 juin 2010, une rétrospective du journal.

Extrait de la série « Teknival »_Carcassonne, 2002

(suite…)


Qu’est-ce que la photographie aujourd’hui ?

La révolution numérique, les nouveaux supports et formes de création et de narration, de production, de diffusion, de stockage inscrivent aujourd’hui la photographie dans des perspectives inenvisageables jusqu’alors.

Sur la toile, la consommation des images via les réseaux sociaux , les applications smatphone et iPad et les plateformes de partage communautaire apportent une fonction nouvelle à l’image, qui devient conversationnelle ; la globalisation de son utilisation rend son impact incontrôlable. Du Daguerréotype au smartphone, l’appareil photo est désormais partie intégrante de notre bureau mobile. Photographier est un geste quotidien et transmettre un fichier à des tiers aussi. (suite…)


‘All together now’ is Stella’s refrain

Stella Image is trying to establish a one-stop-shop to counter the rise of wire services and microstock websites.

British Journal of Photography’s Olivier Laurent talks with Wilfrid Esteve, the man behind the plan.

A 10-year old project is about to come to fruition as five independent photo agencies team up to design and launch a common portal to sell their images online. The initiative, thought up by Paris-based photographer Wilfrid Esteve, will bring together Agence VU, MYOP, Picturetank and Signatures, as well as the multimedia creative studio Hans Lucas under the Stella Images umbrella in 2010.

(suite…)


La revue POZYTYW présente « Territoires de Fictions »

Par Marta Eloy Cichocka, journaliste et professeur d’université

Le pronostic pour les photographes et photo amateurs : le beau temps pour les festivals s’annonce ! Nous avons à peine eu le temps de respirer après les émotions des festivals à Lodz et Cracovie, et voilà qu’un nouveau concurrent du Photo Festival de Lodz et du Mois de la Photo à Cracovie, parfaitement placé à la charnière de l’été indien et l’automne polonais, est apparu.

(suite…)


“Territoires de Fictions”, l’identité en diffusion

Par Christian Gattinoni, rédacteur en chef de lacritique.org

Un ensemble de 52 réalisations multimédia de deux minutes chacune produites à partir d’autant de projets photographiques individuels dressent un panorama kaléidoscopique de l’identité française à l’occasion du brassage politique dans le contexte de l’échéance électorale. Dans l’évolution récente de la photographie concernée par un réel politique qui ne trouve plus ses voies dans les formes traditionnelles du reportage l’action de collectifs de production et de diffusion comme le Bar floréal ou Tendance Flou, souvent mis en valeur par notre partenaire Photos Nouvelles, semble ici faire école.

(suite…)


Une généalogie si bien repérée ?

Co-fondateur de l’agence photographique l’Oeil Public qu’il quitte en 2004, Wilfrid Estève a participé durant huit ans, à l’ascension du collectif et à la création de la structure de diffusion.

L’Oeil Public est une agence de huit photographes indépendants qui existe depuis 1995. Elle a été distinguée par des prix photographiques prestigieux (dont World Press Photo et Prix Kodak de la critique) et collabore avec les plus grands magazines internationaux.

(suite…)


Hans Lucas, un studio de création et de production dédié aux nouvelles écritures

Passerelle entre information et création, Hans Lucas est un studio de production dédié aux logiques transmédia et multi-écrans.

En prise avec les mutations actuelles, les nouveaux médias, le journalisme visuel, le référencement local, mobile et social, la structure s’appuie sur un réseau d’une trentaine d’auteurs, de professionnels de l’information et de créateurs. Sa direction artistique, éditoriale et de production est assurée par Virginie Terrasse, Wilfrid Estève et Lorenzo Virgili. Hans Lucas invite à investir de nouveaux territoires numériques, le studio est spécialisé depuis 2006 dans la production de format court ou interactif et a créé le concept de la POM, Petite Oeuvre Multimédia. Son nom est un clin d’oeil à Jean-Luc Godard dont Hans Lucas fut le pseudonyme en tant que critique.

(suite…)


Photojournalisme, oeuvres numériques et digital storytelling

Wilfrid Estève est photographe, journaliste, enseignant et producteur.

Depuis 2004, il préside l’association reconnue d’utilité publique FreeLens et a reçu la mention spéciale du prix Nadar pour l’ouvrage « Photojournalisme, à la croisée des chemins » en 2005 en tant qu’auteur, ainsi que le grand prix du jury du WebTV Festival de La Rochelle et le Prix Historia de l’inattendu pour la plateforme interactive documentaire « La Nuit oubliée – 17 octobre 1961 » en 2012 et le Mediterranean Journalist Award 2013 dans la catégorie Nouveaux médias de la Fondation Anna Lindh pour le webdocumentaire « Sout el shabab » en tant que producteur.

Cofondateur de l’agence l’Œil Public, ancien vice-président de Picturetank, membre de l’Observatoire du photojournalisme, et de l’Observatoire des Métiers de la presse, conférencier spécialisé en journalisme visuel et en transmédia, il a commencé sa carrière en 1995. Depuis 2006, il est en charge de la direction éditoriale du studio de création et de production Hans Lucas.

(suite…)