Mens New York Jets Dee Milliner Nike Green Game Jersey,Youth Cincinnati Bengals Mike Nugent Team Color Jersey,Women's Denver Broncos Vance Walker Pro Line Team Color Jersey Cheap NFL Jerseys.Pro Line Women's Minnesota Vikings Shaun Hill Team Color Jersey,Youth Atlanta Falcons Joplo Bartu Pro Line Team Color Jersey Cheap Jerseys.Men's Jacksonville Jaguars Thurston Armbrister Pro Line Team Color Jersey,Youth Arizona Cardinals David Johnson Pro Line Alternate Jersey.Pro Line Men's Seattle Seahawks Doug Baldwin Big Tall Team Color Jersey,Pro Line Women's Atlanta Falcons Kevin Cone Team Color Jersey - Red,Women's San Francisco 49ers L Cheap Jerseys.J. McCray Pro Line Team Color Jersey.Youth San Francisco 49ers Vance McDonald Pro Line Team Color Jersey,Youth Arizona Cardinals Larry Fitzgerald Nike Black Alternate Game Jersey Cheap Jerseys.Men's Buffalo Bills Tyrod Taylor Pro Line Big & Tall Team Color Jersey,Mens Tampa Bay Buccaneers Historic Logo Nike Red Customized Elite Jersey,Youth Washington Redskins Alfred Morris Nike Burgundy Limited Jersey Cheap NFL Jerseys

Ecoles – Le bloc-notes de Wilfrid Estève

photographie // écritures transmédias & interactives // formation

Ecoles

Le Diplôme d’Université en « Photographie documentaire et écritures numériques »

Unique en France le Graph, le studio Hans Lucas et l’Université de Perpignan proposent sur le site de Carcassonne un Diplôme d’Université dédié à la photographie documentaire, au photojournalisme et aux écritures numériques. Cette formation intensive sur six mois, encadrée à 80% par une équipe pédagogique de professionnels reconnus et à 20% par des universitaires, vise à spécialiser à la fois des professionnels ainsi que des étudiants.

Au-delà de la définition d’objectifs individuels et de solutions technologiques, ce dispositif de formation met en place une relation de soutien, d’échanges et d’apprentissage, dans laquelle les formateurs du studio hans lucas favorisent l’insertion dans le marché du travail. Les objectifs sont liés au développement à la fois personnel et professionnel des participants ainsi qu’à la pédagogie de projet.

Ce Diplôme Universitaire vise l’accompagnement d’une personne dans la mobilisation de ses ressources. L’insertion professionnelle est progressive, elle passe par la mise en place d’un réseau, des stages en rédaction, des collaborations avec des médias, la réalisation de #masterclass ainsi que d’un stage de sensibilisation aux risques en zone de tension organisé en collaboration le 3e RPIMA.

 

Durant le montage sonore d'une Petite Oeuvre Multimédia (POM).

Durant la réalisation sonore d’une Petite Oeuvre Multimédia (POM).

(suite…)


What’s up webdoc ?

Les productions interactives sont apparues il y a 7 ans sur le Web. Plus communément nous parlerons de webdocumentaires. Un terme barbare ai-je dit ? Non… Juste un mot valise qui regroupe beaucoup de concepts.

Photographes, réalisateurs, producteurs, diffuseurs, documentalistes livrent leurs regards et ne passent pas par quatre chemins… Avec franchise ils nous parlent d’économie, de format, de créativité, d’équipe projet, d’invention, d’histoire, de la force de l’image et du son et de bien d’autres choses.

(suite…)


« La photo à bonne école », une enquête de Polka magazine

Le métier fait toujours rêver. Les candidats affluent dans les écoles dont la prestigieuse arlésienne et Louis-Lumière. Tour d’horizon des formations françaises.

(suite…)


Comment enseigne-t-on la photographie en France et à l’étranger ?

Dans le cadre du colloque “Intensités de la photographie”, préparé et animé par Françoise Docquiert et Rémy Fenzy, la matinée consacrée à la thématique “Photographie et enseignement”, a placé les questions “Comment enseigne-t-on la photographie ?”, “Quelles sont les spécificités et les missions des écoles ?” et “Comment chacune se forge-t-elle une identité ?” au coeur des échanges. 

Françoise Denoyelle (École nationale supérieure Louis-Lumière), Phillip S. Block (International Center of Photography, New York), Olivier Faron (École normale supérieure de Lyon), John Fleetwood, (Market Photo Workshop, Johannesbourg), Tadashi Ono (Kyoto University of Art and Design), Michel Poivert (université Paris 1 – Panthéon Sorbonne) et Olivier Richon (Royal College of Art, Londres) ont présenté leurs points de vue. Extraits…

(suite…)


Alain Desvergnes et la création de l’école de photographie d’Arles

“Imaginez si nous avions pu avoir une réunion entre Rousseau et Voltaire et en faire un colloque ? »

« Nous aurions eu ces deux bonhommes qui nous auraient raconté leur vie et leur histoire. Nous avons la chance aujourd’hui d’avoir les plus grands photographes du monde. Même si certains sont en train de disparaître, ils sont tous venus à Arles.” répliqua Alain Desvergnes en 1980 sur TF1 à un Bernard Golay incrédule sur l’intérêt du festival pour le grand public ; et de renchérir : “Une remarque, un sourire, une parole sur la place du forum peuvent valoir pour un débutant ou quelqu’un qui s’intéresse à l’image, beaucoup plus que plusieurs chapitres. Il y a une espèce de lumière qui peut jaillir de la conversation”.

(suite…)


L’ENSP d’Arles : les défis d’un changement décisif

Personnalité réfléchie, exigeante et tenace, Rémy Fenzy a commencé sa carrière dans l’administration à l’Ambassade de France de Reikjavik (Islande), puis a décidé de compléter sa formation supérieure à la Sorbonne (Paris I), avant de devenir professeur des écoles d’art, puis directeur de l’Ecole Supérieure d’Arts de Brest jusqu’à sa nomination à celle d’Arles en 2010.

L’ancien étudiant de l’ENSP (deuxième promotion), se plaît à dire que la différence entre Arles et les grandes écoles étrangères réside dans le fait qu’au delà de la pratique d’une photographie riche en diversité, le principe de l’école est un projet de vie.

(suite…)


Marin Hock, diplômé du “75”

Article publié dans le Journal de la Photographie

Présenter Marin Hock en janvier 2012 n’est pas chose simple. Diplômé de l’Ecole Supérieure des Arts  »le 75 » à Bruxelles, l’actuel lauréat du Prix SFR de 23 ans a vécu une très belle année 2011. Exposé à Paris Photo, aux RIP d’Arles, puis à Lille 3000, le studio Hans Lucas diffuse ses oeuvres depuis novembre.

Patrick Tourneboeuf, parrain du Prix SFR et membre fondateur du collectif Tendance Floue, a été surpris par “la qualité de son travail. Une technique très bien maîtrisée, une construction, du sens et de l’aisance. Et puis surtout, il y a un devenir.” Cela tombe bien car Alain Mingam soutient ses nouveau projets, “sa démarche, entre le plastique et le documentaire, est multi facette”. De la street photography au documentaire en passant par le portrait ou la photographie conceptuelle, Marin Hock étonne par sa facilité d’aborder des univers différents.

(suite…)


L’ENS Louis-Lumière présente Sophie Scher

Article publié dans le Journal de la Photographie

En 2006, Sophie Scher obtient un Diplôme National d’Arts et Techniques en Design Graphique et Illustration narrative à l’École Supérieure d’Art de Lorraine (ESAE), en se penchant sur ce qu’elle appelle des “Instants urbains et poétiques”. Très tôt, elle a été sensibilisée à la culture de l’image. Son père a fait les beaux arts, il est imprimeur et graphiste. Sa mère est également graphiste, sa soeur est architecte. Un monde autour de l’imaginaire, du dessin et de l’écriture s’est développé naturellement.

Petite, elle s’amuse à cligner des yeux pour figer les “jolis moments”. Cela lui arrive encore parfois aujourd’hui, “j’aimerais bien avoir un appareil photo dans les yeux”. A 12 ans son père lui offre son boîtier, elle commence à photographier. “J’ai toujours écrit des histoires pour raconter les choses de la vie”. Lors de ses trois années passées aux beaux-arts, elle touchera aussi bien à la photographie, à la vidéo, à la peinture qu’aux livres pour enfants ou encore aux affiches, remportant le Prix Mercuria pour “Make a substancial difference” exposée au Luxembourg, ainsi que le premier prix de l’affiche réalisée pour Arjo Wiggins.

(suite…)


Le “75”, une école bruxelloise des arts de l’image de référence en photographie documentaire

Visiter “Le 75” m’a toujours fait regretter de ne pas y avoir été étudiant. Le bâtiment central, très lumineux, se trouve au milieu d’un beau parc du sud de Bruxelles.

Capitale européenne oblige, bien que l’école soit francophone, dès l’entrée on y entend plusieurs langues. Les tirages photographiques aux murs et les dessins sur les tables témoignent d’emblée de l’importance des ateliers. Nous sommes ici d’évidence dans la création et l’écoute. Les échanges avec les professeurs d’atelier sont permanents car chaque élève est libre de solliciter ceux-ci autant qu’il le souhaite pour l’avancement de ses travaux. Des rapports bienveillants et, contrairement à certaines institutions artistiques, sans condescendance.

(suite…)


L’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière au sein d’un complexe inédit

2012 sera pour l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière une année importante. Cette grande école publique dédiée aux métiers du cinéma, de la photographie et du son va s’installer au coeur de la Cité européenne du cinéma. Cette dernière a été notamment portée par Luc Besson.

Implantée à la Plaine Saint Denis, sur le site d’une ancienne usine EDF, l’ENS Louis-Lumière sera au centre d’un complexe inédit, qui réunira dans un même lieu l’ensemble des métiers du cinéma. Ce pôle cinématographique est comparable à la Cinecittà à Rome, au Pinewood à Londres ou au T?h? au Japon. Cette fantastique boîte à outils pour les professionnels du cinéma va-t-elle orienter différemment l’enseignement de la photographie au sein de l’établissement ?

(suite…)